AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mizuki Nakamura - " La Vierge " [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Personnage disparu


Potentiel Newtype

6 XP
Sportif

Point(s) Valdam : 1
Réputation : 5

MessageSujet: Mizuki Nakamura - " La Vierge " [Terminé]   8/4/2015, 12:11

~~ Présentation de NAKAMURA Mizuki ~~



Nom : Nakamura
Prénom : Mizuki

Date de naissance : 24 août 233
Age au début du RP (Mai 253) : 19

Groupe sanguin : B+
Type d'Humain : New Type
Lieu de naissance : La Citée, Quartier Nord
Métier : Pilote/Assassin et Model Photo.


Lien de parenté avec d'autres personnages :  ///

Lien social avec d'autres personnages :
Susanne Langlois (Angelica Burns "Coyote Ragtime Show) : Son Agent.
Emiva Maydestone : Membre de sa section et partenaire préférée si on peut dire ça...
Noctis Lucis Caelum : Simple connaissance de l'école militaire
Berlioz Chanteclaire : Simple connaissance de l'école militaire
L'Elf : Supérieur hiérarchique qu'il respecte grandement. (En secret, le voit comme un grand frère mais ne l'avouera pas.)

Couleur des yeux :Bleu violacé
Couleur de peau : Blanc neigeux
Couleur des cheveux : Violet
Signes distinctif : Androgyne, ambidextre, cheveux longs, coquet, tenues atypiques, Queue de cheval haute, baguettes dans les cheveux, Micro-casques designs, combinaison de pilote et accessoirement Katana à la ceinture.

Caractère : Mizuki a une personnalité assez complexe et il est assez difficile de réellement cerner ce personnage, tant il est un véritable caméléon. En effet, le jeune  porte de nombreux masques qu'il s'amuse à changer en fonction des situations et des personnalités rencontrées. Il est à la fois le tout et son contraire. Il peut se montrer aussi bien joueur et entreprenant que réservé et sérieux. Toutefois, certains traits de caractères sont assez récurrents et notables chez lui. Empathique, il n'est pas insensible aux émotions d'autrui et même s'il peu parfois jouer les méchants, il n'en possède pas moins un bon fond, n'aimant pas réellement voir souffrir les gens en général et à plus forte raison ceux qu'il affectionne. Il a tendance à fuir l'attachement sincère et durable, de peur de souffrir d'une rupture brutale, en particulier celle de la mort, mais une part de lui ne demande qu'à aimer et être aimé de personnes fiables et sincères, que ce soit en amour ou amitié.

Le jeune pilote aux multiples facettes est un bosseur, créatif et passionné qui se donne à fond dans tout ce qu'il fait. "Réussis ou ne fais rien !" Voilà une phrase qui peut parfaitement le résumer et que vous l'entendrez sûrement prononcer d'un ton quelque peu glacial. Lorsqu'il arrête son rôle de comédien et redevient lui-même, il semble être une personne froide et distante à prime abord, peu avenante et possiblement hautaine. Il a un humour qui lui est propre et un bon sens de la répartie. Parfois taciturne, pour ne pas dire en grande majorité, il pourra toutefois devenir bien plus loquace une fois qu'il se sentira à l'aise avec la personne en question, tout comme avec les membres de son unité. N'ayez donc pas peur de creuser un peu plus en profondeur, même si vous vous heurtez à maintes reprises contre un mur. Même s'il ne le dit pas, la persévérance est un trait de caractère qu'il admire, mais seulement dans certains cas bien précis.
Gentil garçon ? Tsundere ? Lui ? Oui, carrément, mais ne le lui faites pas remarquer, il s'en offusquerait... Son véritable caractère, il le distille par petites doses et ne le laissera apparent qu'avec ceux qu'il jugera dignes de lui si on peut ainsi le dire.

Il est aussi important de noter que Mizuki aime tout particulièrement les styles de combats rapprochés. Il aime croiser le fer et estime que c'est la manière la plus virile  qu'il soit, de procéder. Il accordera donc bien plus de respect à tout combattant de ce type, sans pour autant réellement dénigrer le reste, même si les piques risquent de pleuvoir. Croiser le fer avec quelqu'un est pour lui un bon moyen de jauger de la valeur et de la fiabilité d'une personne, que ce soit en face à face ou par MS interposés.

Tout vous dévoiler ne vous desservirait pas alors nous nous arrêterons ici et pour le reste, à vous de le découvrir par vous-même. Au plaisir ! Smile

Histoire :

L'histoire de ce jeune homme prend place il y a un peu plus de dix neuf ans de cela, dans le quartier nord de la Cité. Fils d'un dignitaire de la Cité, le Sénateur Hideki Nakamura, également vétéran de l'armée et d'une scientifique prénommée Azuka, le petit Mizuki Nakamura débuta  sa vie sous de bon hospices. Des parents d’ascendance noble aimants et aisés qui subvenaient à tous ses besoins, y voyez-vous une raison de se plaindre ? Personnellement, non. Même si ses parents le couvaient, ils n'en faisaient pas un pourri, non. Loin de le gâter à outrance, ils lui inculquèrent très tôt, de nombreuses valeurs telles que l'humilité, la générosité et bien d'autres choses. Il apprit très tôt ce qu'était l'amour du travail et que dans ce monde, nulle chose n'était acquise et donc que chaque chose se méritait. Tout devait se gagner à la sueur de son front, être bâtit de ses propre mains. Il n'y avait pas meilleur saveur que celle d'un sentiment de totale plénitude et satisfaction lié à l'accomplissement parfait d'un objectif par ses propres soins et moyens. Voulant faire en sorte que leur progéniture ait toutes ses chances, ils décidèrent de tout mettre en œuvre pour qu'il puisse avoir toutes les clés en mains afin de ne jamais voir une porte se refermer devant lui de manière définitive. Aussi avaient-il fait en sorte qu'il lui soit dispensé une éducation riche et variée, en accord avec ses rêves d'enfant, à savoir, devenir le plus grand pilote de Mobile Suit de la Cité. Chimères enfantines ? Possible, mais là où d'autres parents auraient doucement ri et fermé les yeux, eux, y accordèrent une attention toute particulière, comme dit un peu plus tôt.

Rien de spécial à raconter de ces premières années donc, rythmées par un ballet de professeurs particuliers d'univers et horizons diverses et variés. Cours d'histoire, de lettres, de maths et autres matières communes, mais également  de musique et d'arts martiaux, tout y passait. Quasiment tout le temps enfermé dans la grande demeure en l'absence de ses parents, Mizuki n'avait que pour principaux contacts humains, ses professeurs, de jour. Les rares fois où il pouvait côtoyer des enfants, il ne parvenait pas à trouver sa place parmi eux, les jugeant bien trop bêtes ou faibles, bref, indignes de lui, d'autant que ces derniers prenaient un malin plaisir à le railler. En effet, ses longs cheveux accentuaient son androgénie et on ne manquait pas de le traiter en fille manquée. Les quolibets, les surnoms fleuris, les tirages de cheveux, les bizutages et autres brimades étaient légion, tant et si bien que petit à petit, le jeune Nakamura finit par se renfermer quasi-totalement sur lui-même, développant une seconde personnalité de façade destinée à masquer son lui profond. Tous ces sentiments, cette douleur qu'il pouvait ressentir, il les enfouissait alors tout au fond de son âme, ne laissant rien transparaître au dehors de cette carapace de façade qu'il s'était façonné. Le petit garçon enjoué et curieux de tout, toujours avenant et loquace, même s'il restait curieux, devint plus sombre, asocial par excellence, renfermé et aigri.  Il refusait de sortir, quand bien même on l'en conjurait. Supplications, chantage, menaces, et autres moyens de persuasion, rien n'y faisait. Il devenait ingérable et rapidement, les rapports avec ses parents désespérés, dépités et désabusés, se détériorèrent.

Un jour qu'il était de sortie avec ses parents en promenade à travers les différents quartiers de la ville, il avait profité d'un moment d'inattention pour s'éclipser. Au début, il avait juste fait cela dans le but de les effrayer et leur infliger une petite punition qu'il estimait justifiée, mais très vite, la situation lui échappa. Jubilant en premier lieu de les voir paniquer et courir en tous sens en l'appelant, caché là où il l'était, il avait fini par s'endormir. Catastrophe ! Le temps était passé et la nuit s'était installée. D'abord paniqué, il avait cherché de l'aide ça et là, pleurnichant sans discontinuer, puis il avait fini par se calmer tout seul. Il n'avait que huit malheureuses et modestes années, mais pourtant, il jubila. Il était libre ! Plus de cage dorée, plus de règles, plus de prises de tête, telles furent -entre autres- les pensées qu'il eut à ce moment précis où il s'était stoppé, figé, les yeux rivés sur la déesse Lunaire. Plutôt que d'essayer de rentrer, il allait disparaître et vivre sa nouvelle vie, la bâtir de ses propres mains et la mériter.  Les premiers jours furent difficiles. Pour lui qui avait toujours tout eu, n'avoir plus rien n'était pas évident. Il  fallut que son corps le lui intime pour qu'il passe outre son éducation bourgeoise aux valeurs pleines de principes et qu'il se laisse aller à voler sa nourriture. D'abord apeuré, il avait fini par aimer son acte, savourant cette poussée d'adrénaline qui allait bientôt être sa drogue, son leitmotiv.

Les semaines passèrent ainsi, composées de larcins autres petits délits et il s'en était parfaitement accommodé, mais très vite, sa vie allait prendre une nouvelle tournure, fatidique dirais-je.  En effet, (les modalités seront tues pour lors) le jeune Mizuki allait intégrer le corps des assassins, ou plutôt son centre de formation.  Il y perdit rapidement son identité, se voyant affublé du sobriquet peu valorisant de " La Vierge".  Là encore, son androgénie ne l'aidait pas, source de railleries, mais il fit fi de tout cela, s'en accommodant tout bonnement. De toute manière, les moqueries et quolibets cessèrent bien assez tôt. Si la formation était rude et parsemée d'embûches, une certaine fraternité était en place au sein même de ce monde sans pitié. Toutefois, les attaches n'étaient pas aussi chaleureuses que vous pourriez le penser et ça, il l'apprit à ses dépends. Attaché comme pas permis à un trio d'amis, à savoir un garçon et deux filles avec lesquels il survivait , il se sentait invincible, tout comme eux. Les entraînements toujours plus rudes, les missions inqualifiables, les épreuves improbables, tout s’enchaînait et leur nombre décroissait encore et toujours plus mais eux, ils étaient là, débout, le regard vers l'avenir, toujours optimistes et La Vierge, les admiraient, ces êtres qui en toutes circonstances, gardaient leurs rêves en ligne de mire et le tiraient toujours  vers l'avant. Arriva une mission dont il ne sera pas non plus dévoilé l'objectif. De celle-ci, il revint seul et si seuls ses supérieurs  eurent le droit à son récit, il n'en dit mot à quiconque, gardant tout ceci en lui. Cette épreuve l'avait profondément marqué et allait le changer irrémédiablement...

Mizuki avait fini sa formation depuis belle lurette et officiait pleinement au sein de ce clan. Il avait 16 ans lorsqu'il apprit le décès de ses parents, victimes tous deux de la guerre, mais dont les circonstances même de la mort restèrent floues, à priori secret d'état. Ils s'étaient aventurés hors des murs d'enceinte et n'étaient jamais revenus. La rage était là, ardente et virulente, ne demandant qu'à exploser. Il lui fallait un responsable. Héritant des biens de ses géniteurs, il apprit qu'il pouvait se voir attribuer le MS de son père. Alors qu'il avait toujours rêvé d'être pilote, il ne s'en réjouit toutefois pas, ignorant tout bonnement cette invitation masquée à rejoindre l'armée. Entre temps, il s'était fait repéré par une femme dans les rues de la cité et elle avait fait de lui un Model, aimant particulièrement son androgénie. Il poserait alors pour les objectifs, participerait à des pubs et autres trucs du genre où son physique serait apprécié et mis en valeur. Couverture parfaite, il  menait alors une double vie, alternant entre Mizuki NAKAMURA et La Vierge.

Au début, il en était heureux, autant qu'il le pouvait mais cela ne dura pas. La mort de ses parents, celle de ses amis ainsi que tous les enfants du centre... Recoupant les quelques bribes d'informations qu'il avait pu récolter, il l'avait trouvé son bouc-émissaire : La Capitale ! Oui, il devait la faire tomber. Il n'y avait pas d'autres moyens pour lui. Si la guerre prenait fin, il pourrait apaiser les âmes des siens. Ces rêves qui étaient leurs, il les fit siens, un soir d'hiver. Fort de sa nouvelle résolution, il alla plaider sa cause et sa hiérarchie lui accorda sa demande, ainsi put-il  intégrer les rangs de l'armée. Sa formation fut longue et il s'y donnait corps et âme, ne laissant rien au hasard. Dans chacune des disciplines, il s'évertuait d'être dans les premiers, à défaut d'être le meilleur. Pilote de talent, il se fit notamment remarquer pour ses capacités d'observation et d'analyse plutôt accrues. Tout comme au sol, il s'avéra que même s'il était polyvalent, sa spécialité était et restait le combat rapproché qu'il semblait affectionner plus que tout, en particuliers les armes dites orientales telles que les Katana, les naginata, bô et autres. - Peut être un rapport avec ses origines japonaises- . Ce fut à cette période qu'il s'éveilla pleinement à sa condition de New Type qui jusqu'à lors, était ponctuelle. Il n'avait jamais vraiment compris ces phénomènes étranges et les avait tus, gardés secrets tout ce temps durant mais désormais, il n'en avait plus peur. Il leur avait trouvé une utilité, même s'il ne maîtrisait pas encore la chose. Ces pouvoirs, il comptait bien les peaufiner, peu importait le temps qu'il lui faudrait.

Ses classes finies, fort de sa place finale, il eut l'honneur d'intégrer un corps d'armée, à sa mesure et dans lequel il s'épanouissait. Il n'oubliait toutefois pas ses résolutions et les êtres disparus. Il alla donc jusqu'à faire inscrire en lettres dorées, sur son Armure Mobile chocolat et or, anciennement à son père, LV. Ces initiales étaient là pour qu'il n'oublie jamais. La Vierge ? Fort probable, mais surtout : Laughing Vulture, soit le nom de son MS. Ce dernier n'avait que peu servi car son défunt père n'avait pas pu en saisir l'essence, ayant du mal à le manœuvrer comme il se devait. Son système lui paraissait incomplet, aussi l'avait-il gardé à quai, laissant sa femme se pencher sur son cas. Ses fonctionnalités lui étaient donc inconnues. Mizuki, lui, avait appris à l'aimer, le découvrir, jugeant qu'il avait été fait pour lui, avec un système en adéquation avec ce dernier. Une extension de son corps à sa mesure. De toutes les formes de combats apprises, celle qu'il préférait, c'était celle au corps à corps, collant parfaitement avec les valeurs antiques de sa famille. Un lointain passé perdu, des histoires de samurai et de Bushidô et autres fables et légendes. La voie du samourai hein ? Pourquoi pas...

En tout cas, c'est en gardant en ligne de mire ses objectifs que Mizuki "La Vierge" Nakamura, avance. Nouvelle Recrue, assassin et modèle photo, lorsqu'il ne s’entraîne pas au sabre, il compte bel et bien se faire sa place dans cette société, une place digne de lui, mais surtout accéder à un rang et acquérir une dextérité qui lui permettront de s'acquitter de cette tâche qu'il s'est attribué.

Manga/anime/série d'origine de l'image de votre personnage: "VOCALOID" : Kamui GAKUPO

Comment avez-vous connu le forum ? Par Noctis


Dernière édition par Mizuki Nakamura le 10/4/2015, 12:04, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
avatar


PNJ
Très élevée

Réputation : 1159

MessageSujet: Re: Mizuki Nakamura - " La Vierge " [Terminé]   8/4/2015, 18:11

Au nom de tout le staff, bonjour et bienvenue sur le forum Mizuki Nakamura!  Smile

En attendant que le staff se penche sur ta présentation, nous t'invitons à faire un tour du côté du "Guide du débutant" si ce n'est pas déjà fait afin d'avoir de bonnes bases.

Si tu as des questions n'hésite pas à les poser (ici ou via MP au staff du forum) nous nous ferons un plaisir de te répondre Wink


Smile

______________________
Dieu est là.

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Personnage disparu


Potentiel Newtype

6 XP
Sportif

Point(s) Valdam : 1
Réputation : 5

MessageSujet: Re: Mizuki Nakamura - " La Vierge " [Terminé]   8/4/2015, 18:41

Mille mercis pour l’accueil et j'en profite pour signaler que ma fiche est terminée et donc prête à être soumise à votre bon jugement. ^^

Je souhaitais faire intégrer l'unité des soldat impériaux à mon personnage, mais au final, je n'ai rien mis car je ne suis pas pleinement aux faits de la façon dont se passent les affectations. De plus, j'aurais aimé faire en sorte qu'il soit membre de l'ancienne unité 5, mais là encore, j'ai préféré resté vague. Je suis donc à votre entière disposition si vous avez des remarques à me faire afin que mon personnage colle au mieux à votre riche univers. ^^

Merci par avance. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
avatar


PNJ
Très élevée

Réputation : 1159

MessageSujet: Re: Mizuki Nakamura - " La Vierge " [Terminé]   10/4/2015, 11:05

Bonjour et désolé du retard Smile
Voici les petites remarques !


*

Citation :
 Recoupant les quelques bribes d'informations qu'il avait pu récolter, il l'avait trouvé son bouc-émissaire : La Capitale ! Oui, il devait la faire tomber.


> la Capitale est déjà connue pour être l'ennemi numéro 1 ! De plus, en entrant chez les assassins, tu es déjà formé à détester la Capitale.

*

Citation :
Il avait 16 ans lorsqu'il apprit le décès de ses parents, victimes tous deux de la guerre, mais dont les circonstances même de la mort restèrent floues, à priori secret d'état.


> pour être sûr, les parents ont bien été tués en dehors des murs de la Cité ? (la Capitale n'a jamais attaqué la Cité jusqu'à un événement récent sur le forum, ou alors, tes parents ont été assassinés à l'intérieur des murs pour des raisons politiques ?)

* En ce qui concerne l'attribution de ton MS, les unités n'appartiennent pas aux familles, elles restent propriétés de l'armée. Pourrais-tu changer ta présentation en disant qu'on t'a affecté l'unité que possédait ton père ?

Merci beaucoup ! Préviens-nous quand tu auras édité les passages mentionnés Very Happy

PS : pourrais-tu nettoyer ton texte en enlevant les "frères ? soeurs ? [et ajouter L-Elf, comme nous en avons discuté sur la CB]", "8 lignes max" ?



En attendant, ton personnage a d'ores et déjà 6 points d'expérience !

______________________
Dieu est là.

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Personnage disparu


Potentiel Newtype

6 XP
Sportif

Point(s) Valdam : 1
Réputation : 5

MessageSujet: Re: Mizuki Nakamura - " La Vierge " [Terminé]   10/4/2015, 11:42

Bonjour et pas de soucis, vous avez le droit de vivre vos vies, c'est même un devoir ! Wink


Merci pour le temps que vous accordez à ma fiche. En ce qui concerne vos remarques, procédons dans l'ordre :


* Oui, j'avais saisi la chose. Ce que j'entendais par là, c'était que comme il n'y avait pas de pistes concernant les meurtriers, il a attribué cela à La Capitale, tout comme pour les morts des gens qu'il a aimé. En gros, pour lui, tant que la Capitale existera, ce genre de choses arriveront encore et encore. Sans Capitale, plus besoin d'assassins, donc plus d'enfants mourant sans avoir pu réaliser leurs rêves et plus de parents qui meurent en s'aventurant hors des murs. C'est une vision simpliste, mais elle permet d'asseoir la personnalité de Mizuki. ^^


* Oui, ses parents sont bel et bien tués hors des murs. Il en ignore les circonstances et surtout, la raison pour laquelle ils auraient bien pu quitter l'enceinte du mur, surtout que sa mère était terrorisée par le monde extérieur et peu désireuse de le voir de plus loin que le mur d'enceinte. J'ai donc rajouté une petite phrase pour bien dire qu'il étaient morts dehors. Ce point rejoint un peu le précédent, mais pour clarifier la chose, ses parents ont aussi bien pu être tués par Royalistes, que par des ressortissants de la Cité ou autre, que ce soit fortuit, politique ou personnel. Les causes sont inconnues, seules les dépouilles avaient été retrouvées.  J'espère que cela lève tout doute. ^^


*En ce qui concerne le MS, j'ai modifié ce que j'ai pu voir. Ce la donne donc :
[...]Héritant des biens de ses géniteurs, il apprit qu'il pouvait se voir attribuer le MS de son père. Alors qu'il avait toujours rêvé d'être pilote, il ne s'en réjouit toutefois pas, ignorant tout bonnement cette invitation masquée à rejoindre l'armée.[...]


* Texte nettoyé et relation ajoutée ! Smile J'avais envoyé un MP à L'Elf, par respect, pour lui demander l'autorisation et attendais sa réponse. J'ai également aéré le gros paragraphe et colorisé un peu le tout.



Voilà, je pense que tout y est. Si d'autre remarques vous avez, à votre disposition je serai. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
avatar


PNJ
Très élevée

Réputation : 1159

MessageSujet: Re: Mizuki Nakamura - " La Vierge " [Terminé]   10/4/2015, 12:11

Après re-relecture et après avoir eu des explications acceptables, présentation validée !

Bon jeu Wink

______________________
Dieu est là.

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mizuki Nakamura - " La Vierge " [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mizuki Nakamura - " La Vierge " [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mizuki Nakamura - " La Vierge " [Terminé]
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» Offre terminée.
» La vierge froide et autres racontars de Riel, Bonneval et Tanquerelle.
» [Chevalier,Tracy] La vierge en bleu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Code Valdam :: Le Forum :: Présentations des personnages :: Anciennes présentations-