AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Présentation de Nanoha Takamachi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membre lvl 5
avatar


C - Soldat Impérial
Code

12 XP
Sportif

Point(s) Valdam : 6
Réputation : 451

MessageSujet: Présentation de Nanoha Takamachi   16/12/2014, 21:19

~~ Présentation de TAKAMACHI Nanoha ~~


   
Spoiler:
 


   Nom : Takamachi
   Prénom : Nanoha

   Date de naissance : 15 Mars 230
   Age au début du RP (Mai 253) : 23 ans

   Groupe sanguin :AB+
   Type d'Humain :Immortelle/porteuse du code
   Lieu de naissance :Cité/quartier est
   Métier : Pilote de MS


   Lien de parenté avec d'autres personnages : Père inconnu, pas d'autre famille vivante connue

   Lien social avec d'autres personnages : Aucun pour l'instant

   Couleur des yeux : Gris-bleux
   Couleur de peau : Blanche/claire
   Couleur des cheveux : Bruns-roux
   Signes distinctif : Rien de spécifique

   Histoire :
Nanoha naquit en 230 dans le quartier est de la cité. Elle y vécu très pauvrement avec sa mère, ne restant jamais bien longtemps au même endroit, passant bien souvent d’un squat à l’autre. Celle-ci resta toujours très discrète quand aux raisons de cette fuite perpétuelle, de même qu’elle refusa toujours de répondre aux questions de Nanoha concernant son père.

La petite Nanoha se rendit compte au fil des ans que sa mère ne prenait pas une ride, alors même que les conditions de vie semblaient vieillir prématurément la majorité des habitants de ces quartiers pauvres. De même, là où les maladies faisaient des ravages lors des mois d’hiver, elle ne vit jamais sa mère souffrir du moindre rhume. Celle-ci refusa cependant toujours de répondre aux interrogations de Nanoha sur ce point là aussi, faisant cependant jurer à sa fille de ne jamais parler à personne de cela. Malgré sa frustration sur ce point, et sur bien d’autres points, Nanoha tint cependant toujours sa promesse.

C’est ainsi que ce curieux couple mère-fille traversa les années, les changements de domicile et les difficultés, restant très unies. Ces mouvements permanents empêchant bien évidement Nanoha de suivre une scolarité normale, ce fut sa mère qui s’en chargea, s’avérant être à la fois un puits de savoir pour ainsi dire intarissable et une très bonne pédagogue. Ce point fut le théâtre de nouvelles questions de la part de Nanoha, le savoir de sa mère cadrant assez peu avec le niveau d’instruction moyen du secteur. Sur ce point encore, sa mère botta en touche, même si elle laissa des indices laissant à penser qu’elle avait vécu bien plus que ce que son apparence de jeune femme pouvait laisser penser.

Quelques jours après un énième changement d’adresse, arriva un événement qui allait changer la vie de Nanoha de manière pour le moins radicale. Nanoha avait alors 16 ans. Après une longue journée d’hiver, Nanoha et sa mère s’étaient endormies, quand un incendie se déclara dans leur domicile. La bâtisse, construite en dépit et au mépris des plus élémentaires normes anti-incendie, se transforma bien vite en un piège mortel. La mère et la fille arrivèrent à se réfugier dans une petite pièce épargnée par les flammes, mais les fumées de l’incendie les rattrapèrent. Alors que, incapable de respirer, Nanoha s’étouffait et commençait à perdre connaissance, son dernier souvenir fut de voir sa mère se pencher au dessus d’elle, une étrange marque luisant sur son front, lui disant que tout irait bien. Juste après cela, Nanoha perdit définitivement connaissance.

Le souvenir suivant de Nanoha fut d’elle reprenant son souffle, comme on revient à la vie, et de l’air réjouit d’un sauveteur penché au dessus d’elle. Avant d’avoir pu demander quoi que ce soit, elle fut emmenée de toute urgence à l’hôpital le plus proche. Là, les médecins furent stupéfiés de voir que la jeune Nanoha ne souffrait d’aucune séquelle, pas le moindre problème respiratoire auquel ils s’attendaient. A vrai dire, Nanoha était dans une forme admirable.
Pour autant, sa santé était bien le plus petit des soucis de Nanoha. Elle apprit en effet ce même jour que, juste à coté d’elle, on avait retrouvé sa mère, morte. Le monde sembla s’effondrer autour d’elle. Elle qui ne s’était jamais éloigné de sa mère, se retrouvait lâchée dans un monde qu’elle connaissait au final que bien peu. Seule.

Au vu de l’âge de Nanoha, un membre du personnel de l’hôpital lui suggéra, de but en blanc, de devenir cadet de l’armée. Les arguments avancé étaient d’une part qu’il s’agissait là de la meilleure façon pour elle d’éviter un orphelinat à la réputation parfois discutable, et d’autre part que l’armée représentait pour elle l’espoir de faire quelque chose de sa vie, et d’avoir une véritable chance de monter les échelons, de devenir une personne d’importance.

Nanoha, perdue, accepta la proposition un peu au jugé, à défaut d’autre chose, sans être vraiment sur de où la conduirait cette décision. Son entrée chez les cadets de l’armée fut très dure pour la jeune femme. Elle qui avait toujours vécue avec sa mère, sans attache, vivre les un sur les autres avec un groupe de jeune s’avéra très difficile pour Nanoha. Pour autant, après un temps d’adaptation, elle finit par s’y faire et, un peu moins de 2 ans plus tard, elle se trouva en position de rejoindre l’armée en tant que telle. Là encore, à défaut d’autre véritable, elle s’engagea.

A son entrée dans les forces armées de la cité, après une courte formation d’ordre général, Nanoha passa un test d’aptitude très complet et très large. De manière assez surprenante  pour la jeune femme, le résultat de ce test la désignait comme dotée d’un bon potentiel pour le pilotage de MS. Seulement, trop jeune, elle fut d’abord affectée aux hangars, comme assistante/femme à tout faire des mécaniciens.

Au fil des 2 années en tant que cadette, puis lors de son début de carrière à l’armée, Nanoha pu se rendre compte que, comme sa mère auparavant, elle ne vieillissait pas, ne changeait pas d’un iota, à l’exception notable de ses cheveux. En outre, elle qui était souvent tombée malade durant son enfance, ces années se déroulèrent sans la moindre plus petite maladie. De plus, à chaque fois qu’il lui semblait s’être égratignée, elle se rendait compte quelques instants, quelques secondes plus tard, qu’elle n’avait rien, pas la moindre marque ni cicatrice. Si cela pu sur le coup l’inquiéter, Nanoha, habituée à vivre au jour le jour, relativisa, se disant que son imagination lui jouait des tours.  Cependant, arriva alors un événement qui ne permit plus à Nanoha de croire à un tour de son imagination.

Ce jour là, Nanoha et plusieurs de ses collègues étaient chargés de déplacer un large ensemble de pièces détachées d’autres morceaux disparate de MS, et avaient pour cela recours à un lourd appareil de portage. Tout à coup, erreur humaine ou faute d’inattention, toujours fut-il qu’un amas de pièces et ferraille tomba sur Nanoha. Malgré toutes personnes qui s’y mirent, il fallut pas loin d’une demi-heure d’efforts aux collègues de la jeune femme pour dégager celle-ci de sous l’amas de ferraille où elle se trouvait. Pourtant, là où ils craignaient de ne rien trouver d’autre qu’un tas de chair réduit à l’état de pulpe, il trouvèrent une jeune femme terrifiée, choquée, mais pratiquement intacte à l’exception de son uniforme sali et déchiré. Ils déduisirent, soulagé, que la façon dont les pièces étaient tombées avait créé une sorte de poche qui avait évité à Nanoha de finir aplatie.

Pourtant, cette explication n’était qu’en partie vrai. En effet, si le corps de Nanoha fut effectivement piégé dans une sorte de poche, il n’en fut pas de même pour ses 2 jambes, purement et simplement écrasées, réduite à une tache rouge sur le sol. C’est alors que, sous les yeux à la fois effarés et terrifiés de Nanoha, ses jambes repoussèrent purement et simplement. En l’espace d’une demi-heure, la partie inférieure des jambes de la jeune femme se reconstituèrent, jusqu’à ce qu’il ne reste aucune trace de la perte précédente des jambes au moment où Nanoha fut dégagée.

Nanoha fut profondément secouée par cette histoire, même si ses collègues et supérieures mirent ce choc sur le coup de la peur tout à fait normale qu’elle avait pu ressentir d’être piégée sous cet énorme tas de métal. Cependant, peu de temps après, une bonne nouvelle l’obligea à se concentrer sur tout autre chose. En effet, la demande d’un supérieur de Nanoha avait aboutie, la jeune femme fut acceptée au sein d’un programme de formation de pilote de MS. Se laissant à nouveau emporter par les événements, Nanoha accepta cette formation puis, à la fin de celle-ci, fut réaffectée au hangar, cette fois avec la fonction de pilote d’appoint. Ce travail consista pour elle essentiellement à manœuvrer ou tester des MS non-combattants, ou plus rarement à assurer des missions de patrouille en MS en cas de maladie ou autre indisponibilité du pilote principal de l’appareil.

C’est lors d’une de ces rares missions de patrouille que le groupe dont faisait partie Nanoha tomba sur un morceau de colonie tombée récemment, et à l’intérieur, il se trouvait rien de moins qu’un magnifique MS de couleur blanche.

Nanoha étant l’une de celle qui avait trouvé le MS, et son binôme pour la patrouille appréciant trop son MS que pour demander à s’en voir affecter un autre, le choix de l’attribution du MS trouvé ne fut pas long, d’autant que Nanoha possédait déjà à la fois la formation et l’expérience au pilotage de MS.

Aujourd’hui, Nanoha est donc à présent une pilote officielle de MS. C’est une jeune femme au caractère très changeant, passant du rire aux larmes en l’espace de 5 minutes. Elle est bien consciente que son statut est des plus précaire, et qu’il suffit d’un accident, que quelqu’un voit Nanoha se régénérer à vitesse accélérée de ses blessures, ou simplement que quelqu’un finisse par se rendre compte que le compteur des ans de Nanoha s’est arrêté, pour que tout s’effondre autour d’elle. Pour autant, elle arrive la plupart du temps à ne pas penser à ça. Malgré tout, certains jours au soir, alors qu’elle est plus seule que d’autre, cette angoisse remonte. Cette peur de l’inconnu, du futur, et toutes les questions qu’elle se pose sur elle-même et sur sa mère lui retombe alors dessus, la laissant angoissée, terrifiée. Avant que bien vite, Nanoha arrive à repasser à autre chose, à se forcer à oublier, afin de mieux se concentrer sur d’autres choses.



   Manga/anime/série d'origine de l'image de votre personnage: Issue de l'animé "Mahou Shojo Lyrical Nanoha Strikers

   Comment avez-vous connu le forum ? Double compte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
avatar


PNJ
Très élevée

Réputation : 1159

MessageSujet: Re: Présentation de Nanoha Takamachi   17/12/2014, 19:52

Salut!

Le staff' a pris le temps de se réunir pour traiter ta présentation. Aucun souci, ce personnage est donc validé!

Amuse toi bien avec!

Wink

______________________
Dieu est là.

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Présentation de Nanoha Takamachi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation de Nanoha Takamachi
» Présentation du studio Clamp
» Présentation Rismo : Ile de la Réunion, HTC HD2, Orange
» Présentation video: Classic Superstars 26
» Livre de présentation de photos "temporaires"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Code Valdam :: Le Forum :: Présentations des personnages :: Présentations Validées-